Cotations du 24/07/17 au 24/08/17

Le 28 août 2017 par La rédaction

Habituellement calme en été, le marché pétrochimique européen s'est montré agité cette année. Plusieurs grandes interruptions imprévues de production ont perturbé les flux et la quiétude estivale. La plupart des problèmes ont été résolus, mais les marchés sont aujourd'hui décrits comme délicats alors que la traditionnelle étape automnale d'arrêts de maintenance va s'enclencher.
 

Au cours des cinq dernières semaines, des changements sont survenus. Le prix spot du naphta a progressé de 50 $/t, en ligne avec le prix du Brent. Les prix contrats de l'éthylène et du propylène pour juillet ont été reconduits pour août. Les discussions préliminaires pour septembre préfigurent des augmentations de l'ordre de 30 €/t. Celui du butadiène a d'ailleurs déjà été conclu en hausse de 25 €/t par rapport à son niveau d'août, lequel avait enregistré une contraction de 75 €/t par rapport à celui de juillet. La modeste augmentation de septembre marque en tout cas un tournant dans le très long déclin du prix du butadiène depuis les records de l'an dernier.
 

Les prix spot des oléfines se sont renforcés en raison des arrêts sur le complexe de Shell à Pernis, aux Pays-Bas, même si tout est rentré dans l'ordre aujourd'hui. Le prix spot de l'éthylène a forci de 40 €/t. Ceux du propylène et du butadiène ont bondi respectivement de 80 €/t et de 90 €/t.
 

Dans l'ensemble, le marché des aromatiques s'est assoupli. Le prix contrat du benzène pour août a fléchi de 50 €/t. Celui du toluène s'est contracté de 5 €/t. Côté spot, le prix du benzène a perdu 20 $/t tandis que les niveaux du toluène et des mélanges de xylène ont augmenté de 30 $/t et de 20 $/t. Les prix des isomères ont poursuivi sur leur statut inversé, voyant l'orthoxylène plus cher que le paraxylène, mais le différentiel s'est réduit. Le prix contrat du paraxylène pour août a repris 5 €/t, celui de l'orthoxylène abandonnant 30 €/t en parallèle. Le prix spot du paraxylène a plongé de 110 $/t, celui de l'orthoxylène de 150 $/t. Pour le styrène, le prix contrat d'août a diminué de 30 €/t mais le prix spot a bondi de 130 $/t en raison des problèmes de production. Début août, le niveau spot a même atteint 1 300 $/t. Le prix contrat d'août de l'éthylène glycol a progressé de 25 €/t, celui de l'acrylonitrile a flanché de 26 €/t.
 

Le marché des polymères a été très agité. Les prix contrats des polyoléfines pour août ont perdu de 100 à 180 €/t, tandis que ceux du polystyrène ont plongé de 300 à 350 €/t. Les prix spot ont en revanche progressé de 40 $/t jusqu'à 180 $/t.

 


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS