Cotations du 23/06/17 au 28/06/17

Le 03 juillet 2017 par La rédaction

Le prix du Brent s'est revigoré la semaine passée, de 1,5 dollar par baril, à 47,43 $/b. Mais cela n'a pas entraîné d'effet perceptible sur les matières pétrochimiques en Europe. Le prix spot du naphta en Europe du Nord-Ouest a juste progressé sur le même tempo que le pétrole brut, de 10 $/t.
 

Les observateurs du marché estiment qu'il y a une déconnexion entre les prix spot et les futurs contrats pour les oléfines. La semaine dernière, les niveaux spot de l'éthylène et du propylène ont gagné respectivement 10 €/t et 30 €/t, alors que les tendances pour les prix contrats de juillet, encore en discussions, seraient orientées à la baisse. Il est question d'un recul de l'ordre de 40 €/t pour l'éthylène et le propylène.
 

Le prix spot du benzène a perdu 50 $/t. Ce qui est en ligne avec les négociations actuelles pour le prix contrat de juillet. Les autres aromatiques étaient également orientés à la baisse. Le prix du toluène a limité la décrue à 20 $/t. Ceux des mélanges de xylène et du paraxylène ont flanché de 40 $/t, celui de l'orthoxylène de 60 $/t. Le prix du styrène s'est par contre maintenu, soutenu par le marché des polymères.
 

Le prix de référence du méthanol publié par Methanex pour le troisième trimestre est en chute de 130 €/t. Ce qui amène ce niveau à celui du prix spot. Le prix du MTBE a continué d'aller à l'inverse de sa tendance habituelle de renforcement avant l'été, reculant encore de 30 $/t. Le plus grand perdant de la semaine aura été le prix de l'acrylonitrile qui a dévissé de 130 $/t. Et ce, malgré des échos d'une demande continue dans le marché des fibres.
 

Du côté des polymères, les prix contrat de juin ont été fixés sans trop tarder. Ce qui est peut-être dû aux variations somme toute limitées. De toute façon, face à la tendance baissière des prix des monomères, les acteurs ont manqué d'armes pour argumenter. Les prix du polyéthylène (PE) basse densité et basse densité linéaire ont reculé de 60 €/t. Ceux du PE haute densité ont régressé de 80 €/t. Les prix du polypropylène ont perdu 100 €/t pour le grade homo injection et 60 €/t pour le grade copolymère. Les prix du polystyrène et du PVC ont limité les pertes aux alentours de 40 à 50 €/t.

 


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS