Cotations du 16/06/17 au 21/06/17

Le 26 juin 2017 par La rédaction

Le prix du pétrole brut a continué de faiblir la semaine dernière, prolongeant ainsi une tendance à la baisse depuis déjà plusieurs semaines. Cela n'a eu qu'un effet limité sur les prix pétrochimiques, à part de minorer les coûts des matières premières. Toutefois le prix du pétrole demeure considéré comme un indicateur phare. La semaine dernière, le prix du Brent a reculé d'un dollar, à 45,99 $/baril. Le prix spot du naphta a faibli de 20 $/t. Les prix spot des oléfines ont évolué en ordre dispersé. Malgré des perspectives plutôt décevantes, le prix de l'éthylène s'est maintenu. Celui du propylène a trébuché de 20 €/t, tandis que celui du butadiène a poursuivi sa décrue, perdant 40 €/t. D'une manière générale, la demande en polymères et intermédiaires semblait se relâcher, mais rien pour l'heure n'indique qu'il s'agisse d'autre chose qu'un phénomène habituel de ralentissement juste avant l'été.

Du côté des aromatiques, le prix spot du benzène s'est renforcé de 30 $/t. À l'inverse, celui du toluène a glissé de 20 $/t, tandis que le niveau des mélanges de xylène est resté stable. En hausse depuis des semaines, le prix du styrène a marqué le pas et abandonné 50 $/t.

La décrue des prix s'est fait aussi ressentir du côté des intermédiaires pour fibres. Les deux principaux marchés dérivés de l'éthylène glycol, en l'occurrence ceux des bouteilles en polyéthylène téréphtalate et les refroidissants pour moteurs, sont atones. Ce qui est inhabituel pour ces deux marchés qui enregistrent généralement des pics de demande en été. Le prix spot de l'éthylène glycol s'est ainsi effondré de 80 €/t. Le prix contrat de l'acrylonitrile a été le dernier à être fixé, en retrait de 50 €/t. Clients et distributeurs font face à des signaux contradictoires. D'un côté le prix du propylène, qui sert de matière première, faiblit. De l'autre, les observateurs estiment que le marché est tendu à cause des volumes actuellement limités et disponibles d'acrylonitrile.

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 16/06/2017 et le 21/06/2017. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2017, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2017 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2016 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2016. Source : Chimie Pharma Hebdo.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS