Cotations du 07/07/17 au 13/07/17

Le 18 juillet 2017 par La rédaction

Les marchés spot pétrochimiques se sont montrés inhabituellement agités pour un milieu de mois de juillet. D'habitude, une fois que les prix contrats sont conclus, les marchés s'assagissent pour le reste du mois. Mais les tractations pour les oléfines et les aromatiques sont restées vives, malgré une lisibilité peu évidente pour dégager une tendance claire. Les niveaux spot des oléfines ont en majorité faibli, tandis que ceux des polyoléfines ont rebondi. Ceux des aromatiques ont évolué en ordre dispersé, voire même parfois contradictoire. La majorité des derniers prix contrats a été finalisée.
 

Le prix du Brent a fléchi d'un demi-dollar, à 47,68 $/baril. Le prix spot du naphta en Europe du Nord-Ouest a enregistré un gain de 10 $/t. Les pris des oléfines ont faibli en raison des forts volumes disponibles. Le prix spot de l'éthylène a glissé de 20 €/t, celui du propylène a reculé de 40 €/t, celui du butadiène a flanché de 50 €/t.
 

Le marché des aromatiques a évolué en ordre dispersé. L'indicateur habituel, en l'occurrence le prix du benzène, n'a pas bronché. Les prix spot du toluène et des mélanges de xylène ont forci de 40 $/t. Les observateurs du marché estiment qu'ils ont possiblement atteint un pic de moyen terme. La demande en carburants serait décevante et celle en produits chimiques ne serait pas suffisante pour maintenir les niveaux de prix actuels. Le prix du styrène a progressé de 30 $/t.
 

Le prix contrat du paraxylène pour le mois de juillet a été conclu en retrait de 40 à 50 €/t. Celui de l'orthoxylène a perdu environ 25 €/t. Son prix spot a pourtant bondi de 40 $/t car la contraction du prix contrat était anticipée comme plus imposante.
 

Le prix du méthanol a progressé de 20 €/t en raison d'une demande asiatique ferme. Le prix contrat de l'acrylonitrile a enregistré un ajustement conséquent de 20 %, plongeant de 400 €/t ! Un niveau plus en lien avec le prix spot.
 

Les prix spot des polymères ont semblé avoir atteint leur seuil bas et reprennent des couleurs. Les prix des polyéthylènes ont bondi de 40 à 60 $/t. Le prix du polypropylène de grade homo injection s'est envolé de 100 $/t. En revanche celui du grade copolymère a dévissé de 20 $/t.

 

Cotations relevées dans le nord de l’Europe pour Chimie Pharma Hebdo entre le 07/07/2017 et le 13/07/2017. En tonnes métriques, franco livré (FD), sauf mention contraire : (1) qualité chimique ; (2) qualité polymère ; (3) fob ; (4) cif ; (5) cotations mensuelles et (6) cotations des semaines précédentes. (Q1) contrats du premier trimestre 2017, (Q2) contrats du deuxième trimestre 2017 ; (Q3) contrats du troisième trimestre 2017 ; (Q4) contrats du quatrième trimestre 2016. Source : Chimie Pharma Hebdo.

Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS