Borealis avance sur son projet de PDH en Belgique

Le 09 octobre 2017 par J.C.

Le pétrochimiste continue d'avancer sur son projet d'une gigantesque unité de déshydrogénation de propane (PDH) sur son complexe de Kallo, en Belgique. Borealis a annoncé, fin septembre, le démarrage de la phase d'ingénierie d'avant-projet détaillé (FEED), confiée à l'ingénieriste Jacobs, lequel avait déjà effectué la phase pre-FEED. Par rapport au projet présenté à l'automne dernier (CPH n°775), la seule modification notable relève de la date envisagée pour la mise en service, repoussée du second semestre 2021 au début 2022. Sinon, le projet porte toujours sur la construction d'une unité PDH d'une capacité de 740 000 tonnes par an de propylène. Le groupe, basé en Autriche, et détenu à 64 % par Mubadala (Abu Dhabi) et à 36 % par le pétrolier autrichien OMV, arrêtera une décision définitive d'investissement au cours du troisième trimestre 2018. Le montant du projet n'a pas encore été dévoilé. Le chiffre de 1 milliard de dollars avancé par Chemical Week n'a ainsi pas été confirmé, même si un tel montant se montre plutôt réaliste pour un projet de PDH de cette envergure.

Borealis a ajouté quelques détails sur les contours du projet. L'entreprise Oiltanking Antwerp Gas Terminal a été désignée comme partenaire logistique à long terme pour la manutention du propylène et du propane. Elle sera en charge de construire sur le site un réservoir de stockage de propane d'une capacité de 135 000 m3. Par ailleurs, Borealis prévoit de vendre de l'hydrogène coproduit au groupe Air Liquide. Ces deux partenariats seront confirmés en fonction de la décision d'investissement. Enfin, le pétrochimiste explique « coopérer étroitement avec plusieurs autorités et parties prenantes en Flandre et en Belgique, dont le Port d'Anvers, pour assurer le programme de soutien nécessaire » à ce projet de PDH.

À Kallo, Borealis dispose déjà de capacités de 480 000 t/an de propylène, grâce à une unité de PDH ainsi qu'à un splitter déjà en place. La potentielle nouvelle unité viendrait s'ajouter aux capacités existantes.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS