BASF s'embarque dans Solenis

Le 07 mai 2018 par Julien Cottineau

Un nouveau géant des spécialités pour le papier et le traitement de l'eau se constitue. BASF a conclu, le 3 mai, un accord avec Solenis pour combiner leurs activités dans ces deux domaines, et créer un acteur mondial affichant un chiffre d'affaires 2017 de l'ordre de 2,4 milliards d'euros, selon les données pro-forma, recensant 5 000 salariés et une quarantaine de sites industriels dans le monde. Cette entité sera basée à Wilmington, dans le Delaware (États-Unis), au siège social de Solenis, l'ancienne division Water Technologies d'Ashland. Le portefeuille de solutions pour le papier couvrira l'ensemble des spécialités fonctionnelles et des procédés humides, ainsi que les solutions pour les cycles de l'eau dans les papeteries. Dans le cadre du traitement d'eau, seront associées les spécialités de Solenis appliquées dans les domaines du pétrole et gaz, de la chimie, des opérations minières, du bioraffinage, ou encore de l'électricité, et la vaste plateforme de BASF dans le traitement des eaux. Les deux partenaires envisagent une finalisation de l'opération fin 2018, au plus tôt, mais n'ont pas dévoilé les modalités financières de l'opération. Laquelle n'est pas banale.
 

L'accord formera une entreprise commune, et non une coentreprise. BASF se verra octroyer 49 % du capital. Les 51 % restants seront aux mains des propriétaires de Solenis, en l'occurrence le fonds d'investissement américain Clayton, Dubilier et Rice. Le géant allemand obtiendra aussi trois des sept sièges de représentants des actionnaires au sein de la future entité, laquelle sera dirigée par John Panichella, actuel président et p-dg de Solenis. En échange, BASF va apporter ses activités de spécialités pour le papier et le traitement d'eau, à l'exception des spécialités pour les revêtements du papier. La contribution du groupe allemand représente un chiffre d'affaires de l'ordre de 800 M€ pour 2017, et de 1 300 salariés. Par ailleurs, il apportera à la société six usines : celles de Bradford et de Grimsby, au Royaume-Uni, celle de Suffolk en Virginie (États-Unis), d'Altamira au Mexique, d'Ankleshwar en Inde, et celle de Kwinana en Australie. Les unités dédiées à ces activités et implantées au sein des vastes complexes intégrés de BASF à Ludwigshafen (Allemagne) et Nanjing (Chine) ne seront pas transférées, mais fourniront des produits et des matières premières dans le cadre de contrats à moyen et long termes. Un porte-parole de BASF nous a confirmé que le portefeuille transféré provient en grande partie des anciens actifs de Ciba, pour la partie traitement d'eau, et d'anciens actifs de Ciba et de BASF pour la partie papier. Depuis l'acquisition du groupe suisse en 2009, le groupe allemand n'a cessé de tailler dans cet héritage.
 

Pour sa part, Solenis apportera la totalité de ses activités et actifs. Le chimiste américain a généré, l'an dernier, un chiffre d'affaires d'un peu moins de 2 Mrds $ et recense 3 700 salariés dans le monde. Il dispose de 35 sites industriels de production, dont 11 en Amérique du Nord, 5 en Amérique latine, 10 en Europe et 9 dans la zone Asie-Pacifique (Inde, Indonésie, Chine, Corée du Sud et Australie).
 

Après la finalisation, BASF et la future entité évolueront de manière indépendante. Publiquement, l'accord ne comporte pas d'option permettant à BASF ou à Solenis de racheter les parts de l'autre à l'avenir. Si, à court terme, l'objectif est de positionner l'entité comme une plateforme dynamique de croissance, plusieurs options sont déjà sur la table à plus long terme. Un porte-parole de BASF nous a ainsi soufflé qu'une introduction en Bourse pourrait être une « possibilité ».


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS