Axyntis investit 3 millions d'euros à Pithiviers pour soutenir sa croissance

Le 01 décembre 2017 par Hélène Bour et Sylvie Latieule
* Mots clés : 

À la suite du rachat des actifs de 3M en 2016, Axyntis bâtit à Pithiviers une plateforme chimique dédiée à l'innovation et aux petits volumes. Grâce à 3 ME d'investissement, des activités très diverses pourront se côtoyer, telles que de la chimie fine en conditions GMP, de la production de silices greffées ou de ligands phosphorés. Pour accompagner ce développement, Axyntis annonce l'embauche d'une vingtaine de personnes en CDI sur les six prochains mois.

Tout juste un an après avoir finalisé l'acquisition du site de production de principes actifs pharmaceutiques de l'Américain 3M à Pithiviers (Loiret), Axyntis a engagé plusieurs projets pour permettre le développement de nouvelles activités et technologies sur ce site, en engageant près de 3 millions d'euros d'investissement. Le groupe français, qui se revendique comme l'un des leaders indépendants de la chimie fine en France, a ainsi signé, le 19 septembre, un nouvel accord avec son partenaire japonais Fuji Silysia, afin d'installer un laboratoire de R& D dans les anciens locaux de 3M. Montant de l'opération : 0,5 million d'euros. Ce laboratoire, qui hébergera des collaborateurs des deux groupes, sera exclusivement dédié au développement de silices greffées, utilisées pour la purification de composés chimiques par chromatographie. « C'est une première étape pour aller vers la production à l'échelle industrielle sur le site », précise David Simonnet, p-dg d'Axyntis. Fuji Silysia est un partenaire stratégique qui détient 50 % du capital de la société depuis septembre 2015. Cette opération avait occasionné la sortie du fonds historique Argos Soditic tout en permettant un « désendettement intégral » du groupe. À ce sujet, David Simonnet réfute que son groupe soit passé dans le giron du groupe japonais. « Je conserve la moitié du capital et nous avons signé un pacte d'actionnaire, qui me laisse toute indépendance dans les décisions stratégiques et leur mise en oeuvre ». Il ajoute d'ailleurs que Fuji Silysia est entré au capital d'Axyntis avec une ambition bien précise : déployer sa propre activité silice en Europe sans avoir à construire ses propres installations.

 

Un nouvel atelier pour Provepharm Life Solutions

 

Parallèlement, Axyntis annonce avoir signé un accord avec le Marseillais Provepharm Life Solutions pour la production du « Proveblue » de ce dernier, toujours sur la plateforme de Pithiviers. Si ce bleu de méthylène dédié au traitement de la méthémoglobinémie est déjà fabriqué par Axyntis à Pithiviers, il s'agira d'en augmenter la production car « il y a un besoin de volumes supplémentaires pour les marchés européens et américains », précise David Simonnet. L'investissement de 1,5 ME, co-financé par Provepharm Life Solutions, se traduira par le réaménagement d'un atelier 3M, à l'arrêt depuis sept ans. Il sera opérationnel à la mi-2018.

Toujours à Pithiviers, 1 ME vont être investis pour transformer des locaux configurés pour traiter des produits « medium potent » en « high potent ». On parle ici de principes actifs pharmaceutiques hautement actifs principalement destinés aux traitements du cancer ou de maladies chroniques, où il s'agit de protéger, avant tout, les opérateurs de leur forte toxicité. Ce projet, autofinancé par Axyntis, a pu bénéficier d'un prêt à taux zéro à hauteur de 350 000 euros de la part de Bpifrance dans le cadre de l'aide au développement à l'innovation. « J'espère que l'on pourra annoncer, à l'occasion de l'édition 2018 du salon CPhI, que cette installation que nous appelons le "cube" sera opérationnelle », ajoute le dirigeant.

Enfin, un dernier accord a été signé avec un autre groupe japonais, Nippon Chemicals. Il correspond à un partenariat stratégique pour développer des ligands phosphorés chiraux dans les actuelles unités de production d'Axyntis, à Pithiviers. « Les ligands phosphorés chiraux sont des molécules utilisées pour produire des catalyseurs sélectifs, notamment pour l'hydrogénation asymétrique ou le couplage carbone-carbone, pour la fabrication de principes actifs pharmaceutiques », précise David Simonnet. Des travaux de R& D vont être menés dans un premier temps, pour déboucher, si tout va bien, sur de la production industrielle. « Les chercheurs de Nippon Chemicals ont breveté des ligands et des voies de synthèse. Nous allons améliorer les procédés pour les industrialiser », ajoute le dirigeant.

 

L'émergence de deux plateformes

 

Après le rachat du site de 3M, « mon objectif était de démarrer de nouvelles activités à Pithiviers », conclut David Simonnet. C'est aujourd'hui chose faite, sans compter que l'outil industriel se trouve également reconfiguré. Au total, Axyntis opère 5 sites industriels sur le territoire français, mais désormais deux d'entre eux sont en train d'émerger sous forme de plateformes. Pithiviers devient la plateforme dédiée à l'innovation et aux petites fabrications quand Calais sera consacré aux productions de plus grands volumes. « Nous avions une présence historique à Calais, puis nous avions racheté, en 2013, la société Calaire Chimie à travers notre filiale Synthexim. Aujourd'hui, nous avons fini de regrouper les deux sites en un seul », confirme David Simonnet.

 

Impact positif sur l'emploi

 

En revanche, le mariage avec Isochem n'aura pas lieu. Les trois sites pharmaceutiques de ce groupe, qui était en redressement judiciaire depuis le mois de juillet, vont passer sous pavillon américain avec la reprise de ces actifs par PMC. De son côté, la start-up Extracthive doit reprendre Pont-de-Claix. Le choix du tribunal s'est porté sur l'offre la « mieux-disante » en termes financiers par rapport à Axyntis. David Simonnet s'est néanmoins montré beau joueur : « le plus important est que les sites soient sauvegardés. Par notre offre, nous avons créé une forme de concurrence. Elle a conduit PMC à revoir à la hausse le volet social de sa proposition qui était "in fine" la même que la nôtre, 229 salariés ».

Pour David Simonnet, ces projets d'investissement à Pithiviers sont le signe d'une forte reprise de l'activité industrielle en France. Il faut remonter à 2013, et le programme lancé en collaboration avec Fuji Silysia autour de Kiralya, pour retrouver un tel niveau d'investissement. D'ailleurs, Axyntis prévoit d'embaucher une vingtaine de personnes en CDI à Pithiviers au cours des six prochains mois. Et le 21 novembre dernier, à l'occasion d'une visite de François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire, à Pithiviers, David Simonnet en a profité pour annoncer la transformation de 9 CDD en CDI. Pithiviers est désormais le premier site d'Axyntis en termes d'effectifs, avec quelque 150 salariés. Depuis quelques mois, le site abrite même le siège du groupe qui vise la barre des 500 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de plus de cent millions d'euros.

À plus long terme, les projets ne manquent pas. Le dirigeant commence notamment à regarder du côté des biomédicaments. Son groupe a d'ailleurs rejoint le programme Ambition recherche et développement 2020 (ARD 2020) qui a pour vocation de mobiliser tous les acteurs de la filière pharmaceutique, de la recherche fondamentale jusqu'à la production, pour développer les biomédicaments de demain dans la région Centre-Val de Loire. En attendant, Axyntis devra boucler son cycle stratégique couvrant la période 2017-2020. Il se présente déjà sous les meilleurs auspices. ?


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait d'Info Chimie Magazine

La seule publication professionnelle exclusivement consacrée à l'industrie chimique et à ses fournisseurs

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS