AkzoNobel mise sur un nouveau procédé d'éthylène amines

Le 09 octobre 2017 par J.C.

Le groupe néerlandais a développé une nouvelle plateforme technologique pour la production d'éthylène amines et de dérivés à partir d'oxyde d'éthylène. Selon AkzoNobel, son procédé permettrait de réduire de manière significative les besoins en matières premières par tonne produite et améliorerait les coûts de production et la durabilité de ce type de production. Lors de cette annonce, le 29 septembre, le chimiste a précisé qu'il construirait une unité de démonstration en 2018. AkzoNobel n'a pas précisé où cette unité pourrait être implantée. Actuellement, le groupe produit des éthylènes amines sur ses sites de Ningbo en Chine et de Stenungsund, en Suède. Cette plateforme permettrait de produire une grande variété d'éthylène amines. Le groupe cite notamment la diéthylène-triamine (DETA) et la triéthylène-tétramine (TETA) ; des spécialités qui trouvent des applications dans la polymérisation d'époxy, les additifs pour le pétrole, ou encore la production de papier.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS