2013, année délicate en Europe

Le 13 janvier 2014 par Julien Cottineau

De nombreux acteurs de l'industrie chimique ont marché sur des œufs en 2013. Surtout en Europe, minée par une croissance faible et une reprise qui n'a jamais su s'affirmer.

2013 restera d'abord comme une année sans fusion-acquisition majeure dans la chimie. Le secteur aura assisté plutôt à de grandes opérations de rationalisation de portefeuilles. Comme DuPont qui poursuit son recentrage et se sépare de ses matériaux de performance, ou son compatriote Dow, qui délaisse ses activités chloro-vinyliques. Dans ce domaine, Ineos et Solvay ont aussi lancé une fusion de leurs actifs respectifs, avec la perspective de voir le premier se positionner comme un géant européen du secteur tandis que le chimiste belge s'offrirait une porte de sortie. Par ailleurs, aux quatre coins du globe, les tendances ont paru disparates en 2013. Outre-Atlantique, portée par l'euphorie des gaz de schiste, la frénésie de projets ne s'est guère tarie. Sans faire de vague, le Moyen-Orient a poursuivi l'an dernier la montée en puissance de ses capacités pétrochimiques, et accentué son virage de plus en plus net vers l'aval. Sur le front asiatique, une multitude de projets a encore été annoncée.

De son côté, la chimie en Europe aura semblé presque anesthésiée. Après la courte reprise post-2009 qui s'est engluée dans la crise des dettes souveraines, le secteur tablait sur un certain regain de croissance en 2013. Regain qui s'est à peine esquissé à partir du second semestre. De quoi agiter la chimie allemande, dont tous les acteurs majeurs ont initié des plans ciblés de restructuration à partir de l'été, sur fond de rentabilité dégradée. De son côté, Ineos a profité du manque de dynamisme et de perspectives pour sonner l'alarme sur son gigantesque mais vieillissant complexe de Grangemouth, et mener un bras de fer intraitable avec les syndicats et les pouvoirs publics pour lancer son projet de modernisation.

En France, 2013 aura évidemment été marquée par le feuilleton Kem One et son issue heureuse après 10 mois d'inquiétude. Dans le même temps, quelques restructurations, comme BASF à Huningue ou Celanese à Roussillon, ont secoué le paysage industriel, tandis qu'un plan de coupes chez Vencorex à Pont-de-Claix s'est profilé. Total a aussi définitivement engagé la fin du vapocraquage à Carling, compensant cette décision par l'annonce d'investissements pour la mutation du site vers des produits à plus haute valeur ajoutée.


« Le défi urgent de l'énergie »
 

En France comme en Europe, l'année 2013 aura également été fortement marquée par le défi urgent de l'énergie, afin de sauvegarder une compétitivité de plus en plus fragilisée. Malgré leur lobby grandissant pour l'exploration des hydrocarbures non-conventionnels dans le sous-sol européen, les chimistes européens et français se heurtent encore majoritairement aux hésitations voire au refus des décideurs politiques. Or le prix de l'énergie est « un de nos enjeux majeurs », souligne Philippe Gœbel. Le président de l'UIC s'inquiète de l'avenir à court terme de la chimie de base qui « aura du mal à résister » si l'écart actuel du prix du gaz, d'un facteur de 3 à 4, perdure entre l'Europe et les États-Unis. D'ailleurs, les capacités américaines d'éthylène devraient augmenter de 10 Mt/an à l'horizon 2017-2020, quand elles pourraient s'affaiblir de 4 Mt/an en Europe. En outre, de plus en plus de réglementations, notamment environnementales, sont souvent propres à l'Europe tandis que le reste du monde s'en dispense. Un poids pour la chimie européenne, comme française, qui s'inquiète aussi de trouver rapidement les solutions pour renforcer sa compétitivité. Laquelle nécessite, justement, un rapide regain d'énergie.


Réagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin Partager cette page sous Twitter S'abonner au flux RSS de France Chimie

Effectuer une recherche

Article extrait de Chimie Pharma Hebdo

Chaque lundi, l'essentiel de la chimie et de la pharmacie

 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous


A suivre dans l'actualité

Stratégie
Social
Pétrochimie
Gaz industriels

Sites du groupe

Usine Nouvelle Portail de l'industrie L'Echo Touristique Argus de l'Assurance

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 Publicité  Pour nous contacter  Conditions générales d’utilisation  RSS